Florent Berthet

Passionné d’éducation depuis de nombreuses années, j’ai créé en 2012 le site classeinversee.com dans le but d’aider les enseignants à implémenter dans leur classe une méthode pédagogique plus active et plus intéressante pour les élèves.

J’ai choisi de m’orienter dans ce domaine car je suis convaincu que l’on peut aider énormément de monde en offrant des alternatives à l’éducation classique. Je suis aussi très actif dans le mouvement de l’altruisme efficace (voir Effective Altruism), qui met en place des actions ambitieuses pour résoudre les plus gros problèmes de l’humanité.

En parallèle, je donne des cours d’entrepreneuriat à des étudiants de 4ème et de 5ème année d’école d’ingénieurs à l’ECAM Lyon.

J’ai une Licence de cinéma et un Master en Finance de l’Université Lyon 2. 

Vous pouvez trouver plus d’informations sur mon site perso :

florentberthet.com

Nadia Berthet

Une remise en question sur ma carrière en 2010 m’a poussée à me questionner sur l’éducation en général.

Etant impliquée tout comme Florent dans la communauté de l’altruisme efficace, j’ai cherché à comprendre comment provoquer un changement de paradigme dans l’éducation. A force de recherches, il est apparu que l’école démocratique peut contribuer à ce changement, pour le meilleur.

Jusqu’à présent, je travaillais dans la communication : webdesigner, planner stratégique et community manager. J’ai aussi été associée dans une startup dans le domaine de la santé que j’ai quittée en 2015.

J’ai une Maîtrise de Cinéma et une Maîtrise en Communication de l’université Lyon 2.

Mais moi, je n’ai pas de site perso. 🙂

Brune de Chiffreville

C’est pendant les deux dernières années de mes études en génie électrique à l’INSA (dont je suis aujourd’hui diplômée) que j’ai commencé à m’intéresser à l’éducation, grâce à mes élèves en cours particuliers. Alors que je tentais de leur expliquer le pourquoi du comment de certaines formules mathématiques, ceux-ci voulaient simplement connaître la méthode à appliquer pour avoir la moyenne et ne plus avoir leurs parents sur leur dos (mes excuses auxdits parents).


De ce constat, j’ai commencé à remettre en question les enseignants, pour finalement me rendre compte qu’ils étaient assujettis à un programme, à un système. Celui-ci ne permettant pas à mes élèves de s’épanouir en apprenant, j’essayai de leur inculquer l’envie d’apprendre et de comprendre, tout en cherchant un moyen de toucher les élèves ayant le plus de difficultés.


C’est alors que mon chemin a croisé celui de Florent et Nadia, qui ont apporté une réponse à mes interrogations : l’école démocratique.
Je suis ravie de faire partie de l’aventure !

Delphine Dalègre

Bientôt le profil de Delphine !